Harcèlement d’une famille engagée en Kabylie

Dans une scène qui évoque pour les Kabyles les sombres souvenirs du colonialisme français, le domicile de Salim Boutameur, militant du MAK, a fait l’objet d’une perquisition brutale à son domicile familial ce lundi 20 mai. 

Une cinquantaine d’agents de police et de gendarmerie algériens ont investi son avec une agressivité marquée, à la recherche de preuves contre ce militant qui a fui l’Algérie à la fin de 2021. 

Salim Boutameur avait traversé la Méditerranée à bord d’une embarcation de fortune pour rejoindre l’Europe, espérant échapper à l’incarcération et à la torture.

La perquisition s’est déroulée avec une extrême violence, plongeant la maison dans un chaos total. Les agents ont renversé des vêtements et des objets personnels, fouillant minutieusement chaque placard. Les téléphones portables et tablettes ont été confisqués. Par ailleurs, le frère de Salim a été arrêté la veille et présenté devant un juge au tribunal de Ouacif, qui a ordonné sa détention provisoire à la prison de Tizi Ouzou sans fournir de raisons justifiées.

source : MAK

Rédaction Kabyle.com
Rédaction Kabyle.com
Articles: 617

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.