Djahid Mendil condamné à trois ans de prison ferme : une nouvelle injustice envers les militants kabyles en Algérie

Le verdict est tombé ce mercredi 14 juin 2023 au Tribunal de première instance de Sétif dans une affaire qui ne manque pas de susciter l’indignation. Bouaziz Ait Chebib, ancien président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), ainsi que le militant de la cause kabyle Djahid Mendil ont été accusés de faits montés de toutes pièces. Le procureur avait requis des peines de 20 ans de prison ferme pour Djahid Mendil et de 12 ans de prison ferme pour Bouaziz Ait Chebib.

Une fois de plus, la justice algérienne a condamné arbitrairement un citoyen kabyle. Cette fois-ci, le militant Djahid Mendil a écopé de trois ans de prison ferme, tandis que Bouaziz Ait Chebib a été acquitté, car déjà condamné dans d’autres affaires similaires. Il avait été condamné par le Tribunal colonial algérien de Dar El Beidha en première instance à une peine de six ans de prison ferme. Son procès en appel est prévu pour le mois de juillet devant la Cour d’appel d’Alger.

Cette nouvelle condamnation soulève des questions sur la crédibilité de la justice algérienne, qui semble être influencée par les pressions du pouvoir militaire. Elle s’adonne à la fabrication de dossiers dans le seul but de condamner injustement des innocents kabyles, ce qui s’aligne avec la politique coloniale du pouvoir algérien. Ce dernier ne souhaite rien de plus que de voir son plan génocidaire « zéro Kabyle » se réaliser.

Les Kabyles continuent de subir les injustices de cette politique et la crédibilité de la justice algérienne est une nouvelle fois mise en question.

source : MAK

Bouazit Ait Chebib - Photographie Anezbay Aqvayli
Rédaction Kabyle.com
Rédaction Kabyle.com
Articles: 578

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.