Home Actualités Kabylie Aux chanteurs Kabyles soutenant leurs bourreaux

Aux chanteurs Kabyles soutenant leurs bourreaux

0
Aux chanteurs Kabyles soutenant leurs bourreaux

J’invite tous les artistes Kabyles dignes de ce nom, à prendre leurs distances avec le pouvoir colonial d’Alger qui a tué 130 de nos enfants en 2001 sans oublier les blessés et handicapés à vie.

Dans le monde entier, par essence, les artistes et intellectuels ont comme rôle essentiel de veiller sur la santé morale et physique de leurs semblables comme le faisaient Si Mohand ou Mhend, Mohia, Mohand ou Méri Si Lbachir, etc.

Or, nos chanteurs, au lieu de dénoncer les abus du pouvoir criminel et colonial, se précipitent le cautionner. Je tire la sonnette d’alarme…

Les chanteurs kabyles, depuis toujours, étaient à l’avant-garde de la société pour défendre son honneur. Aujourd’hui, les interprètes qui se disent engagés dans leurs textes vivent une tout autre réalité quotidienne !

Ils pratiquent l’adage :

– Faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais…

Une bonne partie des acteurs culturels se précipitent comme des affamés, manger dans la main des criminels de leurs propres frères qui sont au pouvoir.

N’oubliez pas, les supposés artistes, que votre conduite vous rend directement complices de ces actes odieux que les Kabyles subissent depuis 1962.

Inutile de rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, la plupart d’entre vous étaient victimes de ce même pouvoir colonial qui vous interdisait les médias d’Alger.

Messieurs les chanteurs, auriez-vous la mémoire courte ?

Sachez aussi que ceux qui vous soutiennent en remplissant les salles de spectacle ou qui achètent vos œuvres sont vos semblables Kabyles.

Méfiez-vous… Viendra le jour où tous ceux qui collaborent avec nos colonisateurs seront chassés de Kabylie à coups de pierres par ceux-là mêmes qui les soutiennent aujourd’hui.

Attention, la roue tourne !

Souvenez-vous de ceux qui ont soutenu le Président Nicolas Sarkozy, notamment Fodel, n’ont plus chanté en France sans se faire siffler et jeter hors de scène !

Messieurs les artistes kabyles, n’oubliez pas : vos fans sont Kabyles, vous le savez parfaitement, mais vous faites semblant de l’ignorer. Ce double jeu ne peut durer qu’un temps. On ne peut pas mentir tout le temps et à tout le monde. Un jour ou l’autre, vos
propres fans vont vous demander des comptes et ce jour est plus proche que vous l’imaginez.

Les Kabyles finiront par vous interdire de mettre les pieds en Kabylie, sur vos propres terres ancestrales puisque vous avez choisi de soutenir nos bourreaux.

Votre rôle est subversif non supplétif. Celui qui est aimé au présent peut être vomi plus tard.

Regardez comme le président que vous soutenez est détesté aujourd’hui ! Le pas peut être vite franchi ; vous aussi, ses soutiens, serez rejetés au même titre que ce dictateur criminel qui règne depuis 1999, les mains pleines de sang de nos pères, mères, frères, sœurs.

Je le répète, c’est un dictateur assassin, un nain mort-vivant, l’ennemi juré de la Kabylie depuis toujours. Réveillez-vous et arrêtez de le soutenir !

Je suis certain que ceux qu’il a fait assassiner en 2001 étaient vos fans. Ces jeunes enfants, fauchés à la fleur de l’âge, connaissaient vos chansons par cœur… Soutenir leurs assassins est une trahison envers leur mémoire. Vous vous enrichissez avec leur sueur, leur sang.

Un jour, l’Histoire vous condamnera comme étant des traîtres des nobles causes. Soit, vous êtes libres de choisir ce qui vous semble bon, seulement noblesse oblige, celle qui interroge votre conscience, si conscience il y a.

Vous devez cesser de prendre vos supporters pour des ignorants, des vaches à lait. Ils pourraient vous vomir un jour ou l’autre, à cause de vos attitudes ignobles et collaboratrices.

Lorsque vous chantez en Algérie ou à Paris, n’oubliez pas que votre public n’est pas français, anglais, encore moins arabe et ne vous cachez pas derrière votre petit doigt. Le réveil risque d’être très dur et à ce terme, il sera trop tard !

Les artistes, c’est un comble, soutenant les criminels qui sucent le sang des peuples, ne seront jamais libérés de la honte, même après leurs disparitions. Ils seront éternellement maudits, perçus comme traîtres envers la dignité humaine pour quelques intérêts
personnels purement égoïstes.

Chiche, messieurs les artistes… je vous invite à aller vous promener en Kabylie sans gardes du corps, tel Ouyahia, Ould Elhadi, Amara Benyounès, etc.

Ne parlons pas de la momie que vous applaudissez, tels des misérables. Madame la misère vous habite et jure de ne plus vous quitter !

Sans dignité, sans racines, vous êtes de minables mutants dégénérés.

À présent que votre idole, votre président, est rejeté, qu’allez-vous devenir ?

À tous les Kabyles

Je m’adresse à tous les Kabyles : Cessez d’aller voir les artistes traîtres à notre cause. Le pouvoir est entre vos mains. Il suffit de leur vider les salles de spectacle pour qu’ils retournent dans l’anonymat. Notre honneur est bafoué par ces artistes vendus.

Vous devez agir pacifiquement sans atteintes physiques… en aucun cas !

Vous devez agir intelligemment en vous abstenant de consommer leurs spectacles et CD.

Puisqu’ils soutiennent le pouvoir colonial, qu’ils vendent leurs soupes de chansons aux arabophones !

Shamy Chemini
Ministre de la Culture du GPK Anavad
27 février 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici