Votre droit de jeûner publiquement et mon droit de déjeuner publiquement !

Votre droit de jeûner publiquement et mon droit de déjeuner publiquement !

La société, produit d'une institution supérieure dominante, prend sa mire sur tout élément qui s'écarte de son positionnement idéologique, qui prône le progrès comme une devise ou qui aspire au changement radical. Elle a été sculptée par les tyrans, par ceux et celles qui veulent aveugler et subordonner éternellement le peuple. La classe dominante a institutionnalisé l'ignorance comme une fabrique d'aliénation. Elle s'en sert pour pérenniser son pouvoir et contrôler efficacement la société. Elle monopolise toutes les institutions; école, justice, défense nationale, médias, et en corollaire, l'ouvrier est l'esclave du patron, la femme est la servante de l'homme, l'enfant est la marionnette des adultes, l'environnement est la victime du capital industriel. La pensée dominante est l'œuvre du dominant pour écraser le dominé qui la gave.

Nous faisons partie de cette catégorie de personnes qui assume sans aucune hypocrisie ses positions. Cette partie qui est l'opprobre d'une communauté aux goûts et penchants qui nous repugnent. Cette dernière, espère notre pénitence , mais on la conteste. On la considère comme une forme de soumission et de renoncement à notre idéal révolutionnaire et émancipateur. Nous étions, tout le temps, considéré(e)s comme des fredain(e)s qui refusaient et refusent, encore, de s'accommoder à leur norme. La psychose des anormaux imprime la pathologie aux normaux. Nous ne sommes guère des pantins manipulables et soumis(es) aux ordonnances et aux commandements des castrateurs. Nous sommes des rebelles, les héritier(e)s de Matoub Lounes et de Che Guevara. Nous sommes, les artistes, les homosexuel(le)s, les ouvrier (e)s, les sans papiers, les femmes, les malades et toute personne maltraitée.

Nous avons grandi dans une société de servage qui vantait la soumission et l'assujettissement. Pendant plusieurs années, Nous étions sous la tutelle des gardiens de la morale issue d'une pensée retrograde, dont les peuples d'Afrique du Nord étaient victimes. Nous découvrions le monde de la tolérance grâce aux lectures et aux fréquentations de bonnes personnes. Ô Générations futures! Vous ne serez jamais des esclaves , des propriétés ou des jouets. Vous serez, toutes et tous, des Rosa Luxembourg, des Dihia et des Kateb Yacine. Nous allons, militant(e)s d'aujourd'hui, vous frayer la voie qui mène au progrès. Notre âme de militant(e)s est profondément blessée, elle clame la justice et l'abolition des inégalités de classes et le respect de la dignité humaine. Vivement la révolution ! Ne pas jeûner n'est pas un délit, ceux et celles qui le commettent sont les corrompus, les patrons, les dirigeants politiques, les scélérats de la presse bourgeoise...etc. Le respect devrait s'imposer mutuellement, il est de nature horizontale et non pas verticale. Il n'existe ni minorité(s) ni majorité(s), il existe une différence ou une richesse à valeur humaine. C'est pour ces raisons et autres que je m'indigne et je crée : votre droit de Jeûner publiquement et mon droit de déjeuner publiquement!


Nous voulons être des personnages d'un roman, des protagonistes, pour des moments de volupté et de liberté, sans aucune présence d'un élément antagoniste qui va entraver notre marche. Nous tâcherons à se respecter mutuellement avec une ardeur sans égale. Nous marcherons ensemble sur une voie parsemée de roses et de fleurs pour atteindre la Commune de la liberté où nous vivrons notre idéal confisqué. Ragaillardissant nos esprits cicatrisés ,revigorant notre âme blessée pour atteindre nos desseins. Soyons maîtres du céans pour barricader notre citadelle, menacée par l'invasion de ceux et celles qui aiment la haine et haïssent l'amour. Nous ne nous soumettrons jamais au devoir qui tue le droit de vivre. Nos valeurs incarnent la révolte contre l'instinct de la mort. Elles montrent notre penchant radical vers l'instinct de la vie . Notre vie est un combat contre l'obscurantisme, une image qui reflète l'idéal égalitaire, une lumière qui éclaire les cieux de la révolution.

VIVE la révolution que nous encensons par notre dévouement!

AMAR BENHAMOUCHE

Rubriques

Commentaires

Soumis par Juba II (non vérifié) sam 19/05/2018 - 11:44

En réponse à par Diane (non vérifié)

Il y a quelques années de ça! sur une terrasse de Café à Lyon "Franc" un Numide prenait son café à la terrasse comme à son habitude, dont celui-ci se fait rouer de coup par un individu arabisant qui crée hallah-ouakbar!! Je vous invite à vérifier c'est au milieu des années 2000.
N'oublions pas qu'il est enseigné dans le coran="lire" qu'il faut battre le mécréant par tous les moyens jusqu'à reddition ou sa mort!!
Il n'y a pas de plus cruel que le dogme des soumis-musulmans dont j'invite tous ceux qui veut connaitre comment les arabes avaient soumis l'Afrique septentrionale au 7 em siècle, dont à lire Gaïd Mouloud de la Kahina à l'occupation Turcs. Ou Ibn-Khaldoun, les dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale vous serez étonnés??.

Soumis par DaKaci (non vérifié) lun 21/05/2018 - 02:00

Les Arabes nous ont invente le ramadan , une pratique anti-sociale et moyen-ageuse. On est en 2018 et jeuner pendant un mois c'est prive un pays de un mois de contribution , energie et prosperite economique. Mais bien sure dans ces pays ou on ne produit rien , peut etre que ce n'est pas important de parler economie. Bref dans ma famille on ne connait pas ce ramadan

Soumis par Ariless Bouktit (non vérifié) lun 21/05/2018 - 12:50

Même en Kabylie tu n'as pas le droit de déjeuner en public pendant le ramadan. Je parle de droit au sens de la loi.
La police a le devoir de vous arrêter et de vous déférer devant le juge. Le juge jugera selon la loi et vous condamnera en toute légalité. S'il vous relaxe il vous fait une faveur.
Les lois sont votées au nom du peuple et le peuple est en faveur des lois qui protègent sa religion.
Vous ne voulez pas respecter les lois de votre pays l'Algérie? Il y a 2 solutions:
1- Libérez la Kabylie et faites-en votre pays. Faites voter alors les lois qui vous arrangent.
2- tarewla!!

Soumis par Ariless Bouktit (non vérifié) lun 21/05/2018 - 13:10

Désolé de revenir si vite. J'ai écrit mon premier commentaire en me basant seulement sur le titre de l'article. J'ai alors lu l'article en entier.
Rien que lamentations et pleurnicheries. Rien de virile. On croirait lire une requête timide d'une féministe algerienne (s'il en reste).
Lisez-moi ça: " Nous marcherons ensemble sur une voie parsemée de roses et de fleurs pour atteindre la Commune de la liberté....".
Lamentable!
De mon temps, les mangeurs de ramadan étaient les plus virils. Qu'est-ce qu'on peut faire avec ça?

Soumis par Anonyme (non vérifié) mar 22/05/2018 - 11:34

En réponse à par Ariless Bouktit (non vérifié)

On ne changera pas le cours des choses en récitant des poèmes façon Ronsard. Je les trouve un peu trop fleur bleue vos non-jeuneurs.

Soumis par Aldjia (non vérifié) lun 21/05/2018 - 17:21

Il ne s'agit pas de manger. Il s'agit de LIBERTÉ.

Soumis par ALDJUA (non vérifié) ven 01/06/2018 - 10:13

Les poèmes d'aujourd'hui sont la réalité de demain.

Soumis par Aldjia (non vérifié) dim 03/06/2018 - 14:31

La phrase " les utopies d'aujourd'hui sont la réalité de demain " est de...Victor Hugo ! A tout seigneur....

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd><br /> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.