Moi l'amessedrar, le montagnard

Moi l'amessedrar, le montagnard

Quand on veut traiter quelqu’un de ringard, d’ignorant, d’arriéré ou de barbare, on lui lance tout simplement ’’Djbayli’’ sur la figure, qui veut dire en arabe 'Montagnard', j’ai écouté tout récemment la réponse d’un chanteur Kabyle visiblement ‘citadin’ adressée à cette énergumène députée par défaut par rapport à ses propos racistes concernant Tamazight et en voulant la taper là où ça fait mal, le chanteur citadin l’a traitée de Djbaylia, ce vocabulaire est puisé du langage courant que les habitants des villes algériennes utilisent pour dénigrer quelqu’un, un lapsus qui en dit long sur le mépris du Montagnard. On oublie que les plus illustres enfants qui ont marqué l’histoire du pays sont des montagnards, on oublie que si on se réfère aux critères de citadinité qui ne se limitent pas au seul fait d’habiter une ville, beaucoup de ces habitants se sentirons ‘’ ni citadins, ni montagnards.’’
Mes pensées particulières aux montagnards qui se bousculent pour arracher un billet au Zénith, mes respects à toutes les coiffeuses et à toutes les femmes qui ne rentrent pas dans les catalogues des stylistes.
Lyazid Djbayli

source

Pour avoir accès aux commentaires. Connectez-vous en tant que membre.