L'ire d'une récalcitrante

L'ire d'une récalcitrante

Vous m'avez violé et voilé,  vous m'avez conduit dans l'errance et l’incertitude. Votre liberté m'a incarcéré et votre logique m'a ôté la raison de vivre. Votre hymen a préparé mon trépas. Ma candeur et ma détresse ont servi votre félonie. Votre cynisme vachard, votre turpitude suscite l'ire d'une récalcitrante.
C'est la désolation, la torpeur et le repli d'un être en perte d'identité , sans existence, éperdu dans le grand désert de l'intolérance.
Quand on vit dans une société qui ne nous appartient pas et qui nous refuse pour ce qu'on est. Une société qui nous incite à mentir, à se déguiser, à croire qu'on n’est pas le modèle souhaité. Les directions à suivre deviennent si obscures qu'on finit par se détacher de nous-mêmes, on ne se reconnaît plus et on se perd dans les discours d'une foule en se forçant à suivre ses instructions, appliquer ses lois et accepter ses interdictions !

Votre secte de ségrégationnistes, de connivences et de complotistes ont fait mon malheur. L’esprit de révolte me hante. Il interpelle ma conscience pour réparer un passé d'inquiétude et préparer un futur de quiétude. La résignation par le passé, la résistance au présent et le triomphe pour le futur !  Telle est ma raison de vivre, combattre votre intolérance et frayer la voie à la tolérance.

Je suis une femme qui refuse radicalement de se conformer. Je suis une femme qui  combat vos injustices et illégalités. Je suis une femme et je viens porter atteinte à l'ignorance de ma société qui a défailli de jour en jour, à l'inconscience dont elle sombre, à l'insouciance totale et sinistre qu'elle se permet !

Moi, héritière de Dihia et de Fadhma At Mensour, ma voix résonnera sur les hauteurs d'une terre martyrisée par la violence des soldats de la morale. Elle éveillera des être effacés par des siècles de somnolence. Je suis le soleil qui éclaircira  un pays tombé dans le noir et la source qui mettra fin à une soif de liberté confisquée par les liberticides.
Acclamons le discours de la liberté. Accueillons le printemps avec ses fleurs et faisons de la révolution une heureuse occasion.

Je rejette votre " modèle " car j'ai mon modèle ! Je réclame la liberté que vous m'avez ôtée en me dépouillant de mes ailes et je m'envole !
Je me détache de votre corde qui m'a longtemps rattachée aux puits de vos frustrations et je me livre à ma quête du savoir que vos dogmes méprisent !
Je m'écarte de vous, êtres submergés par des paradigmes stériles et je me lance à fertiliser le monde.

AMAR BENHAMOUCHE / MERIEM KOURDACHE

L'ire d'une récalcitrante
Rubriques
Thèmes associés
Soumis par Tinhinane thamazirth (non vérifié) sam 14/04/2018 - 16:01

Excellent, une guerrière et femme libre qui me ressemble, elles sont rares mais quand je les rencontre, je suis heureuse, dénonçons cette injustice et cette inégalité, soyons libres et vivons comme on veut, cassons les Tabous

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd><br /> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gagnez des cadeaux - Jeux-concours