Lettre ouverte à Monsieur le Wali de Boumerdès

Lettre ouverte à Monsieur le Wali de Boumerdès

Monsieur le Wali

J'ai l'honneur de vous saisir par cette requête pour dénoncer le travail bâclé et délibérément opaque de cette commission faussaire d'attribution des logements de la commune de Boumerdès dans le cadre du relogement des sinistres du séisme 2003.

De ce fait, je vous signale que je fais partie des victimes du séisme de Zemmouri 2003 dont le logement dans lequel j’ai résidé avec mes parents ( madame et monsieur Sahraoui Boualem ) été sévèrement endommage par cette catastrophe.

J’étais alors hébergé dans un camp de toile au stade olympique de Boumerdès comme le reste de ma famille suite à cette catastrophe, ensuite recasé dans un chalet métallique (abri de fortune) situe au site des sinistres de figuier 2 à la fin 2003.
Donc je suis hébergé dans ce chalet numéro 221 du site de figuier situé a 5 km de Boumerdès depuis la fin 2003 jusqu’à aujourd'hui 18 janvier 2018 et comme notre appartement endommagé par le séisme de 2003 n’était pas possiblement réparable en raison des dégâts irréparables qu'il a subis et validés justement par des expertises judiciaires et en dépit de toutes les tentatives voués à l’échec, effectuées par l'office de gestion immobilière de la Wilaya de Boumerdes pour réparer ces dégâts , cet appartement est reste dans le même état désastreux et menaçant ruine et confirmé a la fois par l'expertise judiciaire établie sur ordonnance judiciaire issue la cour de justice de Boumerdes et prononcée par un jugement définitif sous une amende d'astreinte obligeant L'OPGI a nous relogé dans le cadre du relogement des victimes séisme de Zemmouri.

L'OPGI de Boumerdes était contraint de transmettre notre dossier de relogement à la Daira de boumerdes pour son étude dans le cadre du relogement et comme je suis le fils aine du couple Sahraoui / Benzina Leïla en l’occurrence Sahraoui Mohamed Yasser âgé de 28 ans en instance de mariage , j’ai introduit une demande d’accès a un relogement a l’instar de mes parents a la Daira de Boumerdes laquelle a été traite positivement par l’équipe d’enquête qui a été chargée par la Daira de boumerdes de recenser les nécessiteux d’un tel relogement hébergés actuellement dans les chalets du site de Figuier 2 ( EL-Karma ) , toujours est-il que suite a la supervision des fichiers des victimes du séisme de la banque des données qui ne sont pas encore relogés , mon dossier relatif a cette demande de logement a été favorablement admis pour l’accès a ce relogement a l’instar de mes parents et j’étais même porte sur la liste préétablie des bénéficiaires de cette opération de relogement des sinistres. Aujourd’hui le 18 janvier 2017, je suis désagréablement surpris par le fait qu'aucun membre de ma famille (ni moi Mohamed Yasser âgé de 28 ans en instance de mariage ni mes parents) ne figure sur la liste des bénéficiaires de cette attribution des logements que la commission d'attribution vient de rendre publique.

Il est réglementairement illégal et humainement injuste et immoral de nous infliger cette injustice gravissime de ne pas nous attribuer un logement comme le reste des victimes du séisme qui ont occupe un chalet depuis 2003 jusqu’à aujourd'hui d'autant que je suis le fils aine de mes parents en instance du mariage et l'appartement insuffisamment spacieux dans lequel j’ai cohabite avec mes parents quand j’étais encore un jeune garçon avant le séisme 2003 demeure inhabitable et je continue à loger dans un chalet.

D’autre part, je signale à Monsieur le Wali que la liste des bénéficiaires préétablie par la commission d’attribution des logements de la Daïra de Boumerdès qui porte mon nom a titre de bénéficiaire d’un logement a été délibérément et frauduleusement changée par l’un des membres de cette commission qui représente le siège de la wilaya quand cette liste est parvenue a vos services.

À toutes fins utiles, je signale à Monsieur le Wali qu'une partie des bénéficiaires de cette attribution des logements portes sur cette première liste ne sont même pas des victimes du séisme et parmi eux, des bénéficiaires qui ont acheté leurs chalets et qui sont originaires d'autres communes et wilayates du pays. Hadj Talache membre de la wilaya de Boumerdes dans cette commission serait à l’ origine de l’aliénation de notre droit au relogement.

Monsieur le Wali ! cette aliénation barbare a mon droit d’accès à un logement dans le cadre de ce relogement des sinistres du séisme 2003 a l’instar de mes parents après plus de 15 ans de souffrances dans cet habitat précaire ( ce container métallique) qui recèle les plus désastreuses commodités précaires de la vie, ne relève -t- elle pas d’un abus d’une pire barbarie contre les droits de l’homme commis par cette administration qu’incarne cette commission de l’attribution des logements de la daïra de Boumerdes dont le décret présidentiel garantit l’accès a un logement a chaque sinistre sismique authentique et non faussaire qui occupe un chalet depuis 2003 ?

Par conséquent, je vous prie monsieur le Wali d'intervenir personnellement pour mettre un terme a cette injustice dont nous sommes victimes commise délibérément par cette commission d'attribution des logements dans le cadre du relogement des victimes du séisme de Zemmouri hébergés au site de figuier 2 à l'est de Boumerdès .

Je vous prie, d’agréer, Monsieur le Wali, l’expression de ma considération distinguée.

Le plaignant : Monsieur Sahraoui Mohamed Yasser

Rubriques
Thèmes associés

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd><br /> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.