Articles de Amar Benhammouche

Photographie Cité des Lettres et du Cinéma Tazmalt

Tazmalt : créer une bibliothèque pour démolir les temples de l'obscurantisme

Des jeunes audacieux ,membres de l'association  la Cité des Sciences et du Cinéma,  intéressés par la culture, se sont lancés dans un grand projet de création d'une bibliothèque associative au niveau de leur commune Tazmalt.

Une cagnotte est déjà lancée sur "LEETCHI" , soutenue par des personnalités artistiques, intellectuelles et politiques de la diaspora pour transporter un lot de livres déjà disponible et stocké en France , en attente d'envoi à TAZMALT.

Yennayer

Afrique du Nord : le sixième siècle comme début de l'histoire ?!

À notre très chère terre d'Afrique du Nord, martyrisée, affamée et violée par l'impérialisme, je souhaite à tes enfants une bonne année 2969. Arabophones ou amazighophones, le mal est dans l'orgie de la politique et le leurre de la religion. Depuis des siècles , notre peuple est claquemuré dans l'étroite prison des ténèbres et de l'irrationalité.
Soyons imbus de notre droit à la liberté , à la vie et à l'épanouissement. Nous ne chicanons pas, mais nous nous révoltons contre la négation et l'injustice.

L'Université de Tubiret otage de la délinquance et de la violence

L'Université de Bouira est devenue un théâtre ouvert à des scènes de violence dont on  signale des atteintes à l'intégrité physique et morale des étudiant(e)s. En effet, plusieurs cas d'agressions ont été signalés ces derniers temps : des agressions verbales devant les résidences universitaires, aux entrées et à l'intérieur de la FAC et même  physiques dont des jeunes étudiantes ont été les premières victimes.

Manifestation Bgayet

Les opprimés soutiennent leur oppresseur

Bgayet ce matin: manif de soutien au patron REBRAB

Gilets jaunes Kabyles Français

Si LPari ar Brazilya


SI LPARI AR BṚAZILYA; AJILI AWṚAƔ, UL AZZGGAƔ I TEGRAWLA TAGREƔLANT TAMƔIDT

deg ussan-a ineggura ilul-d yiwen umussu aɣeṛfan di Fṛansa, win i semman Ijiliyen Iwṛaɣen. Aya meṛṛa yusa-d imi imḍebṛen n tmurt d wid id yessufɣen taẓeṭṭaṭ ɣaf lkaṛbiṛu. Tamurt n Fṛansa, deg ugafa ar unẓul tenhewwal ; aqfal n yibardan, tikliwin d tmesbaniyin am tida n Lpari id yeglan s umennuɣ ameqqṛan gar imesbaniyen d iɛeggalen n teɣlist yesqedcen takṛit d udebbuz mgal imesbaniyen.

"Plusieurs personnes, présentes au rassemblement, nous ont apporté des témoignages affreux: des étudiants qui ont traité les manifestantes de putes , de dépravées , d'égarées et d'épaves de la société."

L'avant-garde s'est dégradée

Des étudiant(esà prennent à la rigolade un rassemblement contre les violences faites aux femmes à l'Université de Tubiret ( Bouira)

Université de Tubiret : rassemblement contre les violences faites aux femmes

Université de Tubiret : rassemblement contre les violences faites aux femmes

Le collectif des étudiantes libres de Bouira (Tuviret) appelle l'ensemble des étudiants et étudiantes à se mobiliser pour un grand rassemblement, ce mardi 27 novembre 2018 à 10 heure, à l'Université Mohand Oulhadj de Bouira. Cette action rentre dans le cadre de la célébration de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes. L'ordre culturel patriarcat, la mainmise de la religion dans la société, l'ordre politique et économique qui subordonne la femme et d'autres causes qui sont derrière la dégradation de la situation de la femme en Algérie et en Kabylie.

Tous ensemble de Bgayet à Paris

Tous ensemble de Bgayet à Paris

De Bgayet à Paris, une rencontre des libertés.

Tamazgha Passeport

Déclaration du collectif des militants Kabyles privés de leur passeport

Déclaration du Collectif des militants privés de passeports

L'administration algérienne continue encore dans son déni de droit concernant les documents des militants kabyles qu'elle bloque injustement depuis plus de deux ans maintenant.

Les semaines dernières, certains militants se sont vu attribuer leurs passeports, chose qui nous a soulagé croyant que la situation arrive à terme et que le blocage sera levé, mais avec l'administration aux ordre qui est soumise constamment aux directives de minuit, le droit n'a de sens que s'il arrange le chef.