Home La chronique de Shamy Chemini Amazighe ou arabe l’Afrique du Nord ?

Amazighe ou arabe l’Afrique du Nord ?

13
Amazighe ou arabe l’Afrique du Nord ?
Photographie Samir Hamma

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Toutes ces agitations qui traversent Tamazgha nécessitent une seule question : 

– Les peuples d’Afrique du Nord acceptent-ils ou non d’être colonisés par les pays arabes du Golfe ? 

La réponse à cette question est la seule qui vaille, tout le reste n’est que perte de temps et d’énergie !

La langue et l’identité historique – celle qui est là depuis toujours, c’est-à-dire Amazigh – doivent primer. Aucun des neuf envahisseurs précédents n’a réussi à faire disparaître la langue amazighe. Pour quelle raison la langue arabe, étrangère à Tamazgha, veut-elle aujourd’hui s’imposer sur des terres qui ne sont pas les siennes ?

C’est de la colonisation pure et dure ! Depuis 1962, nous Amazighs, n’avons plus le droit de donner un prénom amazigh à nos propres enfants.

Ces envahisseurs de la dernière heure veulent nous imposer des prénoms venus du Moyen-Orient… Pour qui se prennent-ils ?

Les langues ne sont ni plus ni moins rien d’autre que des vecteurs de communication, à l’image de celles et ceux qui les pratiquent. Ces ignorants nous disent que l’arabe est une langue sacrée ! Il faudrait qu’ils commencent par connaître leur histoire…

Le monde entier sait que le coran a d’abord été écrit en araméen sur des pierres plates, puis sur des peaux de chèvres, des peaux de chameaux, pour en arriver aux tablettes. Il a été recopié sept fois en trois siècles. Les Arabes de l’époque ne savaient même pas que le papyrus existait chez les pharaons, que l’imprimerie fut d’abord inventée par des Chinois pour être importée en Europe et diffusée par Gutenberg. 

Les habitants du désert du Golfe arabique, cousins des Juifs, n’ont vécu durant leur existence que de razzias, vols, viols et enfin esclavage jusqu’à la soumission à leur religion l’islam à coups de sabre.

Que celui qui en doute tente de manger en plein jour le mois de ramadan dans un pays arabe ou musulman et il verra le sort que lui réserveront les islamistes, y compris ceux qui se disent modérés ou tolérants !    

Que je sache, en principe, ce sont les émigrés qui doivent adopter les us et coutumes des pays d’accueil. Pour les Arabes, c’est le contraire, ce sont aux autochtones d’apprendre la langue et de se convertir à la religion du nouveau venu… alors que ce serait à eux de demander une carte de résidence comme cela se fait dans le monde, y compris chez eux en Arabie !

Ce qui est dramatique en Afrique du Nord, c’est que des Amazighs se prennent pour des Arabes, complètement intoxiqués par leurs nouveaux colonisateurs !

Je défie n’importe quel Nord-Africain de trouver une seule de ses racines dans un pays du Golfe arabique. Il y a confusion entre identité et religion.

Sur Terre, une seule race humaine, de diverses couleurs, langages et ce ne sont pas ces résidents sur un sol désertique où rien ne pousse qui vont nous apprendre à vivre, nous dire quoi faire et en qui croire ! 

C’est la pénurie, le désir d’expansion, qui les ont amenés au nord de l’Afrique pour se nourrir, prétextant apporter LA religion à laquelle la plupart ne croit pas elle-même. 

Les Algériens savent-ils seulement d’où vient le mot mécréant ?    

Cela vient du mot Mecquois où habitaient les Koraïchites, la famille du prophète et lorsque ce dernier a fait sa révélation du coran, il les a traités de mécréants, terme employé par la suite pour désigner tous ceux qui ne croient pas à l’islam. Donc ces Mecquois sont bien les premiers mécréants, car ils doutaient de la révélation coranique de Mohamed, eux les anciens adorateurs des pierres ! 

Personnellement agnostique, mais sachant que pour les croyants tout est création divine… pas de problème pour dire qu’à mes yeux, toutes les langues ont la même valeur divine au même titre que les êtres humains. 

Et si dieu tout puissant il y a, il n’a pas besoin que des humains, de surcroît ignorants, portent sa parole ! S’il a créé le monde dans sa diversité, c’est qu’il l’a voulue ainsi quitte à déplaire aux charlatans qui parlent à sa place.  

Shamy Chemini 

Artiste, écrivain  27 juillet 2019

Shamy Chemini
Shamy Chemini chronique – Photographie Samir Hamma

13 Commentaires

  1. C’est bien là qu’est toute la bêtise, car jamais les arabes ne sont venus en kabylie en réalité. La kabylie est une région montagneuse, donc toutes les incursions ne pouvaient se faire que par la mer. Il y a eu les Phéniciens venus du proche Orient (actuel Liban et Israël), il y a eu les Hafsides (d’origine berbère et phénicienne) venus de Cartage (actuelle Tunis), et il y a eu les Turcs Ottomans à partir du milieu du 16ème siècle, et qui ont islamisé les kabyles au 17ème siècle, ils occupaient la citadelle de Bgayet (Bugia) entièrement battie par les espagnols. Bgayet ne prospérait plus comme jadis par son industrie, ses artisans et commerçants, elle était devenue un repère de pirates turcs ottomans, ce qui conduisit les anglais à la détruire avec leurs puissants canons en 1667 au 17ème siècle. L’historien Ibn Khaldoun décrit les kabyles de l’arrière pays de Bgayet au 14ème siècle comme ayant des coutumes juives. En 1510 l’amiral Pedro Navarro (début du 16ème siècle) dit avoir libéré de nombreux kabyles chrétiens réduits à l’esclaves et persécutés par les Hafsides. L’arabisation de la Kabylie ne date en réalité que du 19ème siècle, après les nombreuses insurrections kabyles et les campagnes militaires de pacification de la France coloniale, celle-ci décida de mettre des caïds arabes à la tête des tribus berbères (les fameux bureaux arabes) et en 1962 la France facilita l’accès au pouvoir à ses serviles supplétifs arabes (Ben Bella)

  2. IL y a beaucoup de fausses vérités concernant l’histoire de la Kabylie :
    1 – la domination arabe n’a eu lieu qu’en 1962
    2 – le christianisme, venu de l’antiquité, est resté institutionnel (c’est à dire avec des évêques et toute la hiérarchie) en Kabylie, à Vgayet ville même (de même qu’à Carthage et à Tlemcen jusqu’au XIIe siècle. La pratique familiale du christianisme est resté, en Kabylie, au moins jusqu’au XVIe siècle.
    3 – la religion des ancêtres est présente jusqu’à aujourd’hui.
    4 – La pratique de certains rites musulmans en Kabylie n’a commencé qu’avec l’invasion turque des villes portuaires.

  3. Bonjour, ça fait plaisir de voir que d’autres que moi ont cherché à savoir la vérité. Effectivement, l’islamisation des kabyles n’a commencé qu’à partir du 17ème siècle sous le règne des sultans turcs ottomans Moustapha 1er et Osman II. Il y avait beaucoup de berbères chrétiens en kabylie, y compris ceux dont les ancêtres avaient fui les Aures vers l’ouest à cause des invasions arabes dont les incursions se faisaient par les Aures. Beaucoup de kabyles étaient encore chrétiens au 19ème siècle à l’arrivée des français. Et savez-vous pourquoi Napoléon III (3) a souhaité arabo-islamiser les berbères ? Parce que s’ils étaient restés chrétiens, il en aurait fait ses égaux, et il n’aurait donc pas pu justifier la colonisation.

  4. La plupart des kabyles chrétiens étaient Donatistes, une forme Protestantisme. À tort ou à raison leurs ancêtres avaient rejeté l’autorité du Pape. Une forme d’hérésie qui leur avait vallu d’être ignorés. Les Catholiques étaient dans les villes, et les Donatistes dans les campagnes, d’ailleurs les kabyles continuent à dire « rrebê » pour désigner « dieu » ou « allah » alors que la plupart d’entre eux sont devenus musulmans. Beaucoup de femmes berbères se tatouaient une croix sur le front et sur les joux pour marquer leur appartenance. Dans les campagnes reculées cette tradition a perduré pendant des siècles.

  5. Les ancêtres des populations des régions de Tizi et Bougie, n’ont jamais été juifs ni chrétiens. La preuve est là: aucun personnage historique juif ou chrétien berbère n’était de ces régions, ni aucun vestige historique religieux juif ou chrétiens ne se trouve dans aucune place de ces régions. Je défie quiconque me donner une preuve historique romaine, byzantine ou même `kabyle`. La croix sur les joux c’est ridicule comme preuve. Puis Donatus Magnus était l’évêque de Negrine à Tebessa et non de Bougie (Saldae) ni de Tizi qui n’existait même pas aux époques numides, romaines, byznatines, et même aux myen âge!!!Il est reconnu dans l’histoire des Berbères, que ceux qui ontété judaïsés ou christianisés sont les Zénètes, population berbers de l’ouest (régions de Tlemcen, Oran, Chlef, Dahra , Cherchel, Laghwat, Atlas Saharien et hauts plateaux, Aurès et Biskra). Il ne faut pas voler l’histoire des autres Berbers et l’associer aux populations de Tizi et Bougie!!!

  6. Je pense que la soumission (islamisation) de l’Afrique du Nord avait commencé déjà fin du 7 e siècle à cause de la division des berbères « dont à lire Gaïd Mouloud de la Kahina à l’occupation Turcs » Donc du XV e au XIX e siècle les Turcs se sont occupés à soumettre de force la Kabylie pour leur payer la dîme (l’impôt) pour avoir le droit de vivre chez soit ! Par conséquent ceux qui avaient commis le génocide de tous les temps sont les bnou-Hillals du Yémen pour le compte des Arabes de l’Arabie du 11 e jusque fin du 12 e siècle (lire Gaïd Mouloud titre ci-dessus ou Jean Dumaurier la mémoire du peuple Berbères.
    Je pense si les historiens Kabyles en l’occurrence pouvaient mettre en exergue ce qu’il s’est passé réellement en Numidie durant la conquête arabes je pense qu’on sonnera le glas pour la soumission « l’islam » car en réalité les arabes avaient envahis la Numidie pour le pillage et la distribution dont des centaines de milliers d’esclaves très jeunes en l’occurrence filles et garçons entre 5 ans et 12 ans pour être vendus comme du bétails sur les marchés de l’Arabie !
    Pour moi c’est du positif le faite qu’on en parle….

  7. @ vrai Berbère
    Ce n’est pour donner une leçon d’histoire mais à propos des Juifs je vous invite à consulter la loi Cremieu de 1870 qui avait accordé la nationalité Française aux Juifs pas aux autochtones , donc de ce faite consulter les registres des mairies comme Vgaithe Sidi Aïcha ou même Adélaïde etc… et vous verrez qu’il y a des noms à consonance berbères mais Juifs??? Et portant les registres des français et indigènes sont différents !

  8. @Juba,
    Premièrement, dans la science de l’histoire, l’existence de faits historiques d’une époque donnée est démontrée par, des références vraies qui sont des écrits historiques de cette époque là, ou par des vestiges matériels, et non par des noms sur des registres de mairies d’un envahisseur de l’Algérie qui n’est point crédible, car criminel falsificateur, ayant tué des gens de tout âge, violé leurs femmes, et s’est accaparé de leur richesses par la force. Puis, il n’y a aucun aarch dans les régions de Tizi ni Vgayeth, qui s’st déclaré juif dans le passé precolonial, et même pendant la période coloniale. Admettons que ces noms existent réellement dans les registres des mairies, qui prouve que les personnes qui les portaient sont originaires de ces régions et non migrant après l’envahissement français de l’Algérie (soit des Français juifs ou des juifs de Constantine, Tlemcen, Alger qui étaient les plus grands foyers juifs en Algérie pré coloniale)?
    Deuxièmement, il y a un doute sur l’existence de noms à «consonance berbères Juifs» dans les registres des mairies des mairies comme Vgaithe Sidi Aïcha ou même Adélaïde etc…vous n’en avez apporté aucune preuve.
    Troisièmement, si vous considérez que les nom de is’haq, yaakob, youcef, semoune, ismael, benyamine…sont des noms à «consonance berbères Juifs», alors, vous vous trompez, car les musulmans les utilisent aussi pour se nommer.

  9. Ce que vous dites est totalement faux. Saldae n’est jamais tombée aux mains des arabes au 7ème siècle. Ce ne sont que des mensonges. Bgayet était encore sous l’emprise des Vandales. Les Hamadites (d’origine Hafsides) sont arrivés beaucoup plus tard au XIV ème siècle (14ème), puis chassés par Espagnols au tout début du XVI ème siècle en 1510. À leur tour chassés par les Turcs ottomans en 1555. Ce sont les turcs ottomans qui ont commencé les premiers à islamiser les kabyles à partir du XVII ème siècle (17ème siècle). Puis les turcs ottomans ont été chassés du port de Bgayet à leur tour par les Anglais qui ont totalement détruit la citadelle qui avait été construite par les Espagnols. Les kabyles vivaient surtout dans l’arrière pays montagneux et très difficiles d’accès. Beaucoup de kabyles étaient chrétiens donatistes et juifs. D’ailleurs ce sont les Turcs qui ont apporté avec eux cette très mauvaise habitude qui rend idiot et que les kabyles appellent « cheuma ».

  10. @ Vrai Berbère
    J’évoque la loi Cremieux de 1870 qui donnait la nationalité française automatique aux Juifs avec tout mon respect mais pas aux Algériens de l’époque de ce faite on trouve les noms des Juifs dans le même registre que les colons contraire aux autochtones registre à part .
    Par contre en ce qui concerne les Juifs de Numidie sa remonte à l’exode ? d’après certains historiens. A ce propos je vous invite à vous intéressé à Pline l’Ancien historien de l’époque Romaine il évoque les Juifs de Numidie.
    J’en suis heureux que chacun apporte sa Pierre à l’édifice …

  11. @Juba
    Les juifs étaient en Numidie dès l’antiquité. Beaucoup fuyaient déjà les persécutions romaines, et embarquaient sur des felouks phéniciennes. Les Phéniciens connaissaient bien les routes maritimes, ils avaient des comptoirs un peu partout en Méditerranée. Les plus importantes populations juives étaient tout d’abord dans le Sud de l’Ifrikia (Tunisie), puis dans les Aures, d’où elles se sont diffusées en Petite Kabylie. Il y avait aussi le Royaume de Touati au sud des Biban en plein désert. Les juifs ont transmis leurs coutumes aux berbères.

  12. Je partage totalement cette vision de Shamy CHEMINI. Je rappelle simplement que vers l’an 750 le général moussa BNOU NOUSSAIR a mis en esclavage 100 mille habitant de l’actuelle Algérie c’est à dire 100 mille berbères, c’est à dire mes ancêtres. Ces ancêtres là étaient soumis à un esclavage très violent et très humiliant. Aujourd’hui on me dit à moi le descendant de ces esclaves là de m’identifier au maîtres esclavagistes de les ancêtres. Par respect à la mémoire de mes ancêtres. Je dirait haut et fort que je ne suis pas arabe quand à l’islam ça me regarde. Mais entre nous je ne suis pas musulman.
    Pendant ce mouvement de dissidence en Algérie on nous a sorti une devise extraordinaire : le novenbrisme et le badissisme c’est à dire NOVEMBARIA OUA EL BADISSIA. Laissons de côté ce novenbrisme. Et cette BADISSIA ? Je le cris avec une force de 1 million de décibels que je suis pas badissi.
    L’aliénation est une maladie qui muté beaucoup.
    Je dis à tous les autochtones de ce pays qu’est l’algérie enseignez à vis enfants L’HISTOIRE, mais la vraie pour ne pas risquer une disparition IDENTITAIRE et culturelle à terme. Moi en tous cas de mon côté je l’ai toujours fait avec enfants (tous adultes aujourd’hui). Je peux vous assurer que mon message est très passé.

Répondre à Abziz Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici