Algérie : 58 ans plus tard, un échec magistral

5
Crânes des chefs kabyles décapités envoyés par Cheikh Ahaddad en reconnaissance dans toute l'Algérie.
Crânes des chefs kabyles décapités par les coloniaux français. Des chefs Kabyles furent envoyés par Cheikh Ahaddad en reconnaissance dans toute l'Algérie.

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

En 1962, les autorités françaises de l’époque, au lieu de remettre le pouvoir au FLN et son armée, l’ALN, ont remis insidieusement celui-ci à l’armée des frontières. En contrepartie, cette dernière a effectué leur sale besogne consistant à éliminer des centaines, voire des milliers, de combattants de l’ALN et un certain nombre de leurs chefs historiques que l’armée française n’avait pas pu éliminer durant 7 années de guerre. Vingt ans plus tard, la junte militaire remet au peuple algérien les dépouilles des Colonels Amirouche et Si Lhoues, en prenant soin de les enterrer aux côtés de ceux qui les avaient trahis et séquestrés.

58 ans plus tard, c’est la France qui remet à l’Algérie vingt-quatre crânes de résistants algériens décapités au XIXe siècle. Avec tous mes respects à ces braves hommes morts pour défendre leurs terres, permettez-moi de rappeler cette caricature circulant sur les réseaux sociaux : l’Algérie reçoit des crânes vides tandis que la France récupère tous les cerveaux formés dans les écoles de la République algérienne durant plusieurs années.

Combien de médecins, d’ingénieurs, ont-ils quitté l’Algérie depuis le début de la décennie noire ? Le chiffre donnerait certainement le tournis. L’Algérie d’avant 1962 était un pays cosmopolite, multiculturel et multiconfessionnel. Elle était constituée des autochtones (les Amazighs), les Juifs, les Arabes, les Pieds noirs, etc.).

Après l’indépendance, on a chassé les populations d’origine européennes ainsi que les Juifs qui étaient là à l’époque de Nabuchodonosor, dix siècles avant l’arrivée des Arabes, et l’on a renié la culture millénaire du pays en travestissant cette dernière, la rendant ainsi stérile. La diversité est signe de richesse, mais l’Algérie a sombré dans l’unicité morbide.

Avant 1962, l’Algérie était considérée comme le verger de la métropole. Des bateaux arrivaient vides de France pour se charger de denrées alimentaires diverses produites sur ses terres prolifiques. Maintenant, l’Algérie ne produit presque rien, elle vit de la rente pétrolière. Les bateaux accostant dans ses ports arrivaient pleins et repartaient vides. L’école est sinistrée depuis que le pouvoir a décidé de l’arabiser. Hier, pourtant, elle produisait des prix Nobel, à l’instar d’Albert Camus.

Cinquante-huit ans plus tard, elle forme des intégristes islamistes qui deviendront un danger et un frein à toute émancipation de la société. Pour s’en rendre, il suffit d’examiner deux photographies d’un même quartier d’une ville algérienne, l’une prise dans les années soixante, l’autre d’aujourd’hui, vous remarquerez que notre société a énormément régressé. On est passé d’un monde de lumières à celui des ténèbres. L’Algérie d’aujourd’hui est incontestablement un échec magistral. La tyrannie militaire conjuguée à l’arabo-islamisme en est responsable. Sans la démocratie, sans la laïcité, sans le respect de toutes les composantes ethniques et culturelles constituant ce pays et tant qu’on tourne le dos à la modernité, on n’est pas encore prêt de voir le bout du tunnel. Le mouvement citoyen né au mois de février 2019 pourrait être source d’espoir d’un changement radical du pouvoir en Algérie, à condition d’éviter l’écueil islamiste et démasquer les manipulations du pouvoir dont il est champion. Ce dernier est passé maître dans le détournement des objectifs de toute contestation populaire. Il est également capable de créer des héros qui seront ses futurs serviteurs. À bon entendeur méfiance !

M. AMAGHNAS  

5 Commentaires

  1. L’Algérie a suivi la même trajectoire que les autres pays arabes, elle fait partie désormais, qu’on le veuille ou non, et comme le veut la majorité de sa population, de la Oumma islamiya. La majorité arabe algérienne a voulu l’arabisation et l’islamisation de la société. On ne peut éternellement cacher cette vérité en adossant cette situation à la seule volonté d’un groupe au pouvoir comme si le peuple algérien était lui étranger à l’idéologie arabo islamique.

    La démocratie arrivera peut être un jour en Algérie mais la laïcité jamais, on ne voit pas Alger, Teheran ou Islamabad instaurer la laïcité comme fondement de la loi et de la constitution, il faut arrêter de leurrer les Kabyles avec ces faux espoirs. La laïcité restera toujours interdite de la constitution algérienne. Rien dans la société algérienne ne permet de dire le contraire. On ne peut pas changer un peuple. Le peuple algérien, ou précisément sa majorité arabo islamique, est profondément convaincu de la primauté de la religion dans la gestion des affaires de la cité. Les lois algériennes, y compris dans un cadre démocratique, seront en phase avec la religion sur tous les plans : de l’héritage qui lèse les femmes jusqu’à la polygamie qui les dépersonnalise.

    Dans un cadre démocratique, l’algérie n’est pas à l’abri d’un gouvernement islamiste. Ainsi aux lois inspirées de la religion, il peut s’ajouter le fondamentalisme dans leur application. Les Kabyles qui veulent taire cette plus que probable réalité mentent à leurs concitoyens en leur faisant miroiter avec le mouvement harak une issue démocratique réelle à l’image des pays développés. La société algérienne, dans son écrasante majorité, est tournée désormais vers l’orient, vers l’arabo islamisme. Il ne s’agit pas seulement de la caste au pouvoir ni d’un parti islamiste mais de la société toute entière. Si le voile n’existait pas avant 62, aujourd’hui il n’est pas imposé mais adopté par toutes les femmes arabes algériennes et même pire que ça : par certaines filles en Kabylie. Il est faux de laisser entendre qu’en chassant le pouvoir algérien et en instaurant la démocratie, les choses vont revenir comme avant et même aller vers la laïcité.

    Mettre son espoir dans ce mouvement harak revint à s’opposer à la lutte qui veut sortir la Kabylie du bourbier arabe algérien. Si les Kabyles veulent vraiment vivre dans une vraie démocratie, dans la laïcité, avec l’égalité en droits des hommes et des femmes, dans une société où les femmes obtiennent le même héritage que les hommes et où la polygamie est interdite et où la religion reste dans le domaine privée et où la liberté de conscience est garantie, et surtout où notre identité et notre langue Kabyle sont placées au centre de notre vie et au milieu de l’Etat chargée de les défendre, il n’ y a qu’une seule voie : l’indépendance de la Kabylie. Le reste c’est du blabla.

  2. En 1962 lorsque la France a quitté l’Algérie, l’ALN des frontières de l’Est s’est empressée de franchir la frontière tunisienne, et de Gaule donna l’ordre à son servile supplétif arabo-marocain Mohamed Ben Bella de foncer sur Alger accompagné de l’armée de garnison de Oujda, pour s’emparer du pouvoir. La France a donc pris soin de remettre les clefs de la maison aux arabo-islamistes, et non pas aux berbères. Les kabyles se sont fait clairement usurper et spolier leur pays et leur indépendance par des imposteurs qui n’ont surtout combattu que les maquisards kabyles. Et ils ont ensuite falsifié l’histoire en s’attribuant un rôle important de faux moujahidine.

  3. Je partage en grande partie l’article.De Gaulle a donné le pouvoir pour se débarrasser du boulet à l’armée des frontières.Il savait pertinemment qu’il y aurait une épuration ethnique (voir le massacre d’Oran).
    Les derniers pieds noirs juifs et chrétiens vont mourir.Symbole avec ses bons et mauvais côtés d’une Algérie multiconfessionnelle et multiethnique.
    J’espère simplement que tout cela ne finira pas avec une dictature islamique

  4. l’Image est saisissante, elle marque pour l’auteur le succès magistral d’un envahisseur contre un gouvernement qui a produit magistralement de l’échec pendant 58 ans, AVANT on était meilleurs sous les épées tranchantes de la France, aujourd’hui on EST médiocres sous l’égide d’un système, pourtant inféodée … à cette même France !!

    Il faut être aveugle pour ne pas réaliser la collusion qu’il y’a entre les clans (Paris-Alger) des systèmes gouvernants en Algérie et une partie de l’establishment Français, c’est Mitterrand qui a donné son feu vert pour l’arrêt du processus électoral en Algérie en 1992 et les ralliés de ce coup de boutoir sont pour la plupart des Kabyles de services qui ont prouvé encore une fois leurs proximité des généraux déserteurs de l’armée française et serviteurs éternels de ses intérêts !!

    Soyons intègres et cohérents : la population d’Afrique du Nord a été tenue pour inférieur et barbare par la colonisation Française, une population qui a été dilapidée de ses richesses et son humble réaction à donné parfois lieu à une véritable “Chasse à l’homme” dont fut témoin un certain Le Compte d’Hérisson, pourtant l’un des “porteurs de lumière”.

    Dans votre France nostalgique, ce verger de la métropole ne profitait pas à l’autochtone, il appartenait à ses communautés de pieds noirs et juifs dont le décret Crémieux à fait sortir du statue d’indigène pour les hisser aux rang de détenteur du monopole de commerce de céréales … !!

    IDHELI nos hommes étaient morts pour notre terre, ASSA leur progéniture pleure magistralement l’époque ou la France (des missionnaires aussi !) nous tenez encore sous ses botes, cette progéniture infantile saisira -t-elle un jour que fermer sa gueule est le premier pas pour qu’elle deviennent adulte !!

  5. Si vous croyez que la population Algérienne s’accepte dans sa majorité dans le continuum arabo-islamique, reconnaissez lui au moins l’audace et plus, le droit de s’accomplir en intégrant son histoire sans la trahir, en s’élevant sagement en empruntant les chemins de la spiritualité islamique, l’histoire ne pérennise pas les cultures inférieures, incapable de “produire de la sagesse”.

    La Kabylie dérange par son essence plurielle, elle n’est pas favorable aux orientations de la mafia politique et pas propice aux ratissages évangéliste, son islam(isme) est plus que jamais un véritable obstacle à la négation de son histoire, la culture berbère n’est pas un sous-produit de la France et la Kabylie n’est pas un butin de guerre de la francophonie !!

    Ce qui est nuisible à la cité Kabyle c’est le caractère encore vigoureux de son droit coutumier, entretenu de la manière la plus hypocrite par une impudente racaille, élogieuse des “valeurs” de l’occident et prospérant dans le parasitisme anti-arabe et anti-islam, ce qui est nuisible c’est bien ce droit coutumier primitif qui (malheureusement) gouverne encore la cité, … caractérisé par la vengeance du clan, la haine fraternelle, le statut inférieure de la femme (aucun droit à l’héritage et … !!) dans un système féodal dépouillé de toute complexité et originalité, un pseudo-droit qui a certainement emprunté un brin de vocabulaire à l’Islam mais ne lui a aucunement cédé le périmètre de son autorité primitive !!

    Ce qui est nuisible à la Kabylie et qui est très dangereux à sa reconstruction et sa pérennité, c’est l’intégrisme indépendantiste qui se met en scène dans tous les cercles médiatiques (étrangers en particulier) en se considérant comme la seule issue viable à la « Palestinisation » d’une population, qui n’aura que ses terres pour payer les investisseurs étrangers !!

    La sournoiserie de ces bigots d’indépendantistes(Chaleureusement applaudit par les Zemmour et les BHL!), la cachotterie de ces conventicules finit toujours par dévisager une utopie concoctée ailleurs et pour les autres, celle de la primauté de la francophonie sur nos valeurs, la promotion de la langue de Lavigerie plus que Tamazight (ouvrez des classes pour enseigner la langue française dans les lycées …, audace des Tchândâla!!), la glorification des bienfaits des « lumières » (qui n’ont profité aux petits bourgeois de la cour) contre l’élévation de nos terres qui touchent le Ciel !

    L’islamisme n’est qu’un épouvantail dont se sert la junte militaire pour pérenniser son intronisation, il est le lieu commun d’un confinement abjecte, celui d’une islamophobie obsessionnelle que certains Kabyles de services (ils sont légion, … de El Hachemi à Saadi, du PAGS au RCD, des crypto-evangilistes convertis à l’idole et … de laissés pour compte!) se charge de porter pour attenter à la grandeur, à la pudeur de l’Algérie et de la Kabylie en particulier!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici