Home Actualités Kabylie Aïn Fouara n’appartient pas uniquement à Sétif

Aïn Fouara n’appartient pas uniquement à Sétif

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Aïn Fouara n’appartient pas seulement à Sétif mais à la Kabylie toute entière.

Faut-il s’étonner de voir un islamiste détruire une statue féminine, c’est le pur produit de l’école arabo-islamiste algérienne. Ces pratiques sont celles de Daech dans le but d’effacer l’histoire tout ce qui est relie les peuples aux valeurs de civisme ou à d’autres cultures.  Ils n’arriveront jamais pas à faire de nos pays d’Afrique du Nord, une terre d’islam. Ces gens, ont l’habitude d’endommager des monuments culturels et de l’histoire ancienne, c‘est ce qui est passé en Irak et la Syrie. Cet individu n’a fait qu’appliquer à la lettre ce qu’il a pris à l’école, c’est çà le système éducatif rétrograde !

La vidéo où l’on voit cet individu endommager les différentes parties de la statue avec un marteau et le burin a largement circulé sur les réseaux sociaux et chacun de ces intervenants avaient dit ce qu’ils pensent, de cet individu, barbu et vêtu d’un qamis blanc tenue islamique originaire du Golfe adoptée par les salafistes en Algérie. Les autorités, on mise du temps pour arriver à l’arrêter, mais la question est de savoir s’il sera sévèrement sanctionné, je ne pense pas. Par contre si c’était un jeune militant kabyle qui prenait son drapeau et son bendir, au bout d’une minute ou peut être même pas, il serait roué de coups, il serait mis en mandat dépôt et à la fin, il serait condamné à une lourde amende et à quelques mois et années de prison ferme, il serait traité comme un criminel !

Puisque c’est un de les leurs, rien ne lui arrivera mises à part les félicitations après avoir eux le courage de prendre un marteau pour vandaliser une statue, qui a témoignage d’une histoire, un passé, ou un vécu, et aussi, c’est un symbole de la ville qui représente quelque chose.

Mais d’un autre côté, ça se voit à l’œil nu que ces islamistes, n’ont aucun respect pour la femme, car même une statue les dérange. Le police coloniale algérienne nous le présente comme un déficient mental, voilà le vrai régime, … Celle des rancœurs, celle des défaites, sur le terrain, la partie était perdue, les magouilles de ses dirigeants, l’omerta sur les riches décisionnaires, ils savent cacher; un des leurs avec des expressions, pareilles : déficience mentale, c’est un bon terme pour définir tout extrémisme soi-disant est dangereux et religieux, ils ont peur d’utiliser le mot de salafiste ou islamiste ?

Mokrane NEDDAF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici