Rencontres dédicaces avec Bélaid ABANE

Rencontres dédicaces avec Bélaid ABANE

Le Professeur Bélaid ABANE retrouvera ses amis et lecteurs à deux rencontres dédicaces au cours desquelles il présentera son dernier livre qui clôture sa tétralogie consacrée au mouvement national, à la Révolution, avec comme fil directeur le parcours militant et politique d’ABANE, qui s’est achevé dans une sinistre ferme des faubourgs de Tétouan il y a soixante ans.

[[{"fid":"13484","view_mode":"default","fields":{"format":"default","alignment":"center","field_file_image_alt_text[und][0][value]":"Rencontres avec Belaïd Abane","field_file_image_title_text[und][0][value]":"Rencontres avec Belaïd Abane","external_url":""},"link_text":null,"type":"media","field_deltas":{"2":{"format":"default","alignment":"center","field_file_image_alt_text[und][0][value]":"Rencontres avec Belaïd Abane","field_file_image_title_text[und][0][value]":"Rencontres avec Belaïd Abane","external_url":""}},"attributes":{"alt":"Rencontres avec Belaïd Abane","title":"Rencontres avec Belaïd Abane","height":991,"width":700,"class":"media-element file-default media-wysiwyg-align-center","data-delta":"2"}}]]

Ce destin tragique est précisément le sujet traité, avec toute sa complexité et ses questionnements, sans réserves et sans langue de bois, dans une monographie parue en octobre dernier aux Editions Dar El Othmania :
Vérités sans tabous.

L'assassinat d'ABANE Ramdane

Qui ? Comment ? Pourquoi ? Et après
 
Cet ouvrage répond comme l’indique son titre à toutes les questions que se pose légitimement le public féru de vérité historique sur ce crime fondateur que fut l’assassinat d’ABANE. Sans tabous l’auteur y répond à toutes les questions que se pose légitimement le public : Qui ? Comment ? Pourquoi ? Et après ? Il y est enfin question de l’impact qu’aura cette tragique forfaiture sur les mœurs politiques de l’Algérie postindépendance.  

Bélaïd ABANE accueillera ses lecteurs le samedi 6 janvier 2018 à 15h au Denfert Café 58 boulevard Saint Jacques dans le 14e arrondissement de Paris. Et le dimanche 7 janvier à 15h au restaurant La Grotte du centre commercial de la Croix de Chavaux à Montreuil.

 

Ville
Paris, Montreuil
Dates
Soumis par Aït (non vérifié) lun 01/01/2018 - 14:22

C’ÉTAIT BOUSSOF ET SON CLAN QUI AVAIENT DÉCIDE DE LA LIQUIDATION D'ABBANE
.
Bonne nombre de documents et témoignages nous renseignent sur la volonté et la décision de liquider Abbanne. C'est d'abord le criminel Boussof qui avait visé Abane, et avait ligué contre lui tout le puissant Clan d'Oudjda (amarré au puissant MALG / l’embryon du MALG , en 1957) et les Officiers de l'Armée des frontières, cette armée stationnée au Maroc et en Tunisie, qui n'avait pas combattu, attendait l'indépendance pour conquérir le pouvoir par la force (ralliée parles Officiers de l'Armée française, les Belkheir, Chabou, Nezzar, Touati, Lamari, Ait Abdeslam, etc.) en juillet 1962 ....
.
Les Militaires étaient ultra majoritairement opposés à Abane, voulaient qu'ils soient écarté, et sous la terreur du MALG ( à l'état embryonnaire en 1957) de Boussof et sa clique d'assassins, tous avaient suivi et consenti ....
.
Mais on ne peut pas suivre Belaid Abane qui s'acharne à accuser Krim d'être (le présumé) commanditaire. Car c'est faux. Krim était favorable à l'écartement de Abane, peut-etre même pour sa mort, mais ce qui est sur est qu'il ne pouvait pas s'opposer au sanguinaire et hégémonique Boussof (lire Roberto MUNIZ, l'argentin de l'ALN) . Il faut aussi rappeler que Boussof avait miroité et promis à Krim le poste de Chef du CEE une fois Abane " écarté ". On sait aussi que dans une réunion du GPRA à Tunis en 1959, Krim avait dit " j'assume la mort de Abane " (d'après Zahra IMALAYENE, alias Assia Djebbar, dans son livre " Le Blanc d'Algérie "). Pourquoi avait-il dit ça alors que c'était Boussof le véritable Maître et le commanditaire ? On comprend que Krim était impliqué, mais il c'était le tou puissant Boussof le décideur, le commanditaire .....

L'assassinat de Abane était l'acte 1 des " militaires " pour asseoir leur hégémonie contre " les civils, " les politiques, et la population civile en général.Ce qui est étendu et généralisé de 1962 à 2017 .... C'est à ce moment là que ce Régime de Dictature militaire à commencé à se construire .... Qui sévit encore en 2017, où le néo-MAL (SM-DRS-DSS) est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir » , c’est l’Enclave autoritaire principale, la Main de fer des Généraux décideurs, leur Bras politique, la Colonne vertébrale et l’Epine dorsale du Régime mafio-militaire, son Syndicat du crime, son Fer de lance, son Cœur et son Cerveau, son Centre névralgique, son Mur de soutènement, sa Digue de protection, sa Force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la « caste militaro-mafio-bureaucratique « » qui détient le Pouvoir dictatorial, total, intégral, absolu, le Pouvoir ‘ militaire et mafieux ‘ qui accapare et pille les richesses, réprime et embrigade la population, hypothèque l’avenir du pays tout entier. Ce Pouvoir dictatorial « militaire et mafieux » (nature double) qui est donc « l’Ennemi commun, l’Ennemi principal, l’Obstacle premier, le Mal originel, l’Origine du Mal, le Démiurge …..

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd><br /> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gagnez des cadeaux - Jeux-concours