Actualités

Une armée sans Tabbou mais avec Karim…

Shamy Chemini
Nous voilà rassurés! Monsieur Karim Tabbou ne risque plus de faire peur à la sixième armée du monde selon les dires de monsieur Pancho, chef d’état-major de l’armée algérienne. Malgré cette puissance inouïe, cette armée a le moral dans les chaussettes, démoralisée par quelques mots de monsieur Tabbou, heureusement mis en prison rapidement. Continuer à lire Une armée sans Tabbou mais avec Karim…

Le hirak n’a pas la faveur de la Kabylie !

Hirak
Depuis un peu plus de six mois maintenant, les marches contre le système politique actuel ont lieu chaque vendredi. C'est la même chose chaque dimanche à Paris, Place de la République. Ce mouvement, nous l'avons suivi depuis le début et de très près ! La question qu'il faut poser : est-ce que les Algériens cherchent à instaurer un système fédéral, sont-ils partisans du régionalisme…? Par quel système comptent-ils remplacer le FLN? Continuer à lire Le hirak n’a pas la faveur de la Kabylie !

Hamid Aftis, peintre sculpteur, une révélation qui fait son chemin

cropped hamid aftis couverture Kabyle.com
Des artistes de talents continuent à se consacrer silencieusement mais avec détermination à leurs passion, Hamid Aftis, un artiste sculpteur et peintre, fait partie de cette génération d’artistes qui veulent laisser des empreintes par la voie de leurs créations en essayant de sublimer l’œil et d’attirer le regard vers l’art et le beau. Continuer à lire Hamid Aftis, peintre sculpteur, une révélation qui fait son chemin

La rue d’en haut !

La rue d'en haut
Il existe en chacun de nous une image, un endroit que nous gardons jalousement au fond de nous-mêmes. Une place ou nous allons nous ressourcer quand le spleen s'invite dans notre quotidien. Une jolie citation que j’aime à me remémorer souligne, qu’un plaisir d’amour ne dure qu’un moment, alors qu’un chagrin d’amour lui, dure toute la vie. Je suis un peu dans ce contexte-là, avec la rue d’en haut. Le jour où j’ai quitté ce magnifique endroit, j’ai su que ma peine allait être un immense boulet que j’allais traîner toute ma vie. Continuer à lire La rue d’en haut !

« Non au mandat de la honte »

cropped katia Kabyle.com
« Non au mandat de la honte ». Cela avait commencé comme ça, par cette petite phrase mille fois répétée dans nos rues, dans nos villes, dans nos maisons... Quatre mandats. Vingt ans. Une voix éteinte. Un corps souffreteux. Et l'espérance des jeunes se mourait dans son regard hagard. Ils avaient des atouts, les jeunes, des rêves et du dynamisme à ne plus les contenir. Ils cherchaient des chances et des opportunités à saisir. Continuer à lire « Non au mandat de la honte »