Actualités Algérie

20 chercheurs de renommée exclus du Centre de Recherche en Economie Appliquée à Alger

Le professeur d'économie Mourad Boukella, est, avec d'autres chercheurs du CREAD d'Alger, victime d'une méthode stalinienne d'expulsion de son centre de recherches de Bouzaréah (Alger). Les plus anciens, les plus titrés et les plus qualifiés dans le domaine respectifs », à l’instar de Fatma Oussedik, Safar-Zitoune Madani, Mourad Boukella, Tayeb Kennouche, Zoubir Arous ont été congédiés avec grande brutalité.  « Véritable mémoire du centre, la plupart d’entre eux étaient présents non seulement à la création du CREAD en 1984, mais aussi à celle de son ancêtre, le CREA en 1975 ».

Un timbre vicié

Un timbre vicié

Puisque nous lisons de haut en bas, le premier mot à lire est « Algérie » en français pour ceux qui ont acquis une latéralisation de gauche à droite ou en arabe pour ceux qui ont un réflexe contraire (de droite à gauche). Cette dernière catégorie sociale est plus importante depuis l’arabisation de l’école. En dessous, on trouve l’intitulé du sujet en arabe (Première année de l’officialisation de tamazight). Cet intitulé, qui s’étale sur presque tout l’espace de la largeur du timbre, est suivi (en dessous) de sa traduction en tamazight transcrite en caractères tifinagh. Le lecteur bilingue peut faire un aller retour en commençant par la droite (latéralisation de l’arabe). La dimension des caractères est la même jusque-là mais ils sont gras et plus épais en arabe et en latin qu’en tifinagh, ce qui indique une volonté de hiérarchisation à intégrer dans le subconscient de celui qui voit ce timbre qui est censé célébrer le premier anniversaire de l’officialisation de tamazight.

Pour une convention politique des autonomistes Kabyles ouverte et rassembleuse !

Pour une convention politique des autonomistes Kabyles ouverte et rassembleuse !

A l’issue de la réunion tenue le 30/12/2016 à Tizi-Ouzou, les animateurs du Manifeste Kabyle ont réaffirmé leur décision d’aller à une Convention Politique - qui se tiendra au mois de février prochain- et ont, pour la circonstance, rendu public l’appel suivant : Le 7 décembre 2014, nous avons rendu publique le ‘’Manifeste pour la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie’’. Ce texte, qui s’inspire largement des contributions individuelles et collectives de militants et universitaires autonomistes, a reçu un écho favorable certain dans les milieux politiques et dans la société civile kabyles. Il a permis d’ouvrir le débat sur des questions de fond donnant une vision basée sur des paradigmes nouveaux. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il a été apprécié comme une contribution intellectuelle pouvant servir de référence à un texte politique fondateur.

«Le berbère est langue des Juifs et des démons » selon les détracteurs de la Ministre

Nouria Benghabrit
La Ministre de l’éducation nationale, en l’occurrence Nouria Benghebrit est menacée de mort par les islamo arabo baathiste, adeptes de la république Algérienne arabo islamique. En effet, depuis son installation à la tète du ministère régalien sur décision du président Bouteflika, Mme la ministre est dans le viseur des pana arabistes et autres islamo radicaux.

Interview de Larbi Yahioun, enseignant et auteur kabyle

Interview de Larbi Yahioun, enseignant et auteur kabyle
Sabah Boudris, une jeune enseignante dans une école primaire de Tabarkant (Barika) en pays chaoui berbère, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de la ville de Batna, est au coeur d’une vive polémique en Algérie. Cette « institutrice », portant un hidjab noir sur la tête, s'est filmée en classe avec ses élèves. On la voit mettre en pratique sa méthode d'endoctrinement pour laver le cerveau des jeunes Amazighs. “Quelle est la langue du paradis?”: l’arabe. “Quelle est la meilleure langue du monde ? ” : l’arabe . Larbi Yahioun, enseignant de la langue kabyle et écrivain, revient dans cette interview sur cette affaire dite "Sabah".

Algérie - Les candidats à l’élection présidentielle devront être musulmans

Algérie - Arsenal de lois économiques antinationales et de lois bafouant les libertés démocratiques

Le gouvernement vient de faire avaliser des amendements qui accentuent nettement le contenu antinational et antidémocratique des lois en vigueur au plan économique et au plan institutionnel. Un parlement qui n'exprime en aucune façon les aspirations populaires les a adoptés au pas de charge et sans aucune discussion sérieuse. L’opération a été menée sous couvert de mettre les lois en conformité avec la Constitution révisée.

Ferhat Mehenni vient au secours d'Idir et Aït Menguellet

Ferhat Mehenni vient au secours d'Idir et Aït Menguellet

Communiqué de Ferhat Mehenni

La toile militante s’est soudainement enflammée ce 24/05/2016 pour s’acharner sur deux grands artistes kabyles Idir et Ait Menguellet, qui seraient coupables de s’être fait piéger par le représentant du régime colonial algérien, Abdelmalek Sellal.

Issad Rebrab, un homme à abattre

Issad Rebrab, un homme à abattre

C’est du jamais vu dans l’histoire du monde médiatique, une chaine de télévision arabophone pour ne pas nommer son nom pour des raisons de probité et de moralité, un canal d’intoxication, de propagande, puant et très dangereux , d’idiologie arabo islamo- baathiste, proche du pouvoir, anti kabyle, et sermonneuse d’animosité connu et vomi du grand public, s’est attaqué violement sans aucune retenue, ni mesure encore moins de bienséance à l’operateur économique kabyle, en l’occurrence Issad Rebrab.

Lettre du CMA à Ban Ki-Moon : l'Algérie viole tous ses accords internationaux sur les droits humains

Monsieur Ban Ki-Moon  
Secrétaire Général de l’ONU  
New York, USA  
Tizi-Wezzu, 20/02/2966 – 3/03/2016  
M. Le Secrétaire Général de l’ONU,  
 
Nous apprenons que vous vous rendrez très bientôt en Algérie. Aussi, nous avons l’honneur de vous adresser cette lettre afin d’attirer votre attention sur les violences institutionnelles et les graves violations des droits humains exercées par l’Etat algérien, particulièrement à l’encontre des Amazighs. Nous vous alertons particulièrement sur les cas suivants :  

La police algérienne poursuit son acharnement contre la Présidente du CMA

Kamira Nait Sid

Mardi 23 février 2016, à son retour du Maroc où elle a participé à la « rencontre internationale sur les changements climatiques » organisée par la section marocaine de l’Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM), Kamira Nait Sid, Présidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA) et Vice-Présidente de l’APMM, a été interpellée à son arrivée à l’aéroport d’Alger par la police aux frontières (PAF). Elle a été séparée du reste des voyageurs et conduite dans les bureaux de la PAF pour être fouillée méticuleusement.

Gagnez des cadeaux - Jeux-concours