Accusations scandaleuses de Said Sadi

Said Sadi, ancien président du RCD, a provoqué l’indignation générale après ses propos imputant l’assassinat du jeune algérien Djamel Bensmail à des jeunes kabyles de Larbaa Nath Irathen, injustement condamnés à la peine capitale dans un simulacre de procès.

Lors d’une conférence à Montréal, Sadi a tenté de disculper les services secrets algériens, en accusant injustement les Kabyles incriminés. Ces déclarations irresponsables ont choqué et révolté la communauté kabyle, tant en Kabylie qu’en diaspora.

Lire cette vidéo sur YouTube.
En choisissant de visionner cette vidéo, vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de YouTube. Pour plus d'informations sur la façon dont YouTube collecte et utilise les données, veuillez consulter la politique de confidentialité de YouTube. Cette clause de non-responsabilité s'applique à toutes les vidéos embarquées sur ce site web.

Le remous dans la salle du café littéraire a été palpable, déclenchant une vague d’émotions parmi le public

https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=315&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FArrawnTlellii%2Fvideos%2F1099208894699777%2F&show_text=false&width=560&t=0

Les familles des détenus réagissent

Le Collectif des familles des détenus de Larbaa Nath Irathen a dénoncé avec véhémence les propos de Sadi, les qualifiant de « diffamatoires » et de « propagandes officielles du régime algérien ». Le Collectif a également souligné le mépris de Sadi pour la vérité et la justice, ainsi que son ignorance délibérée du contexte politique tendu en Kabylie.

Les familles des détenus ont également fustigé le silence complice de Sadi face aux injustices flagrantes en Kabylie, y compris l’adoption de l’article 87 bis, qui criminalise toute contestation politique pacifique. Elles ont accusé Sadi de nourrir la division raciste et d’utiliser les victimes comme boucs émissaires du « système » qu’il prétend combattre.

Les déclarations de Said Sadi ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes ont exprimé leur indignation et leur dégoût. La communauté kabyle a appelé à un boycott des activités de Sadi et à son exclusion de la vie politique.

Cet épisode met en lumière la faillite morale de Said Sadi, et de son clan qui a trahi sa communauté et ses valeurs au profit d’une alliance honteuse avec le régime algérien. Il est urgent que les responsables de l’assassinat de Djamel Bensmail soient traduits en justice et que les injustices qui sévissent en Kabylie prennent fin.

La réponse cinglante de Massinissa Habdi

Le jeune poète et militant kabyle, Massinissa Hadbi condamné à mort par contumace par le régime militaire algérien, adresse une réponse cinglante à Saïd Sadi.

Il est actuellement réfugié politique en France, où il peut exercer sa liberté de parole. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux « Il pense à ses amis, à Lvaxuc, torturé, humilié, à tous ces jeunes innocents traités comme des terroristes simplement parce qu’ils chérissent leur Kabylie, qu’ils sont des idéalistes aspirant à la justice et à la liberté. »

Sa colère est palpable, audible dans la vigueur de ses mots, la provocation, le ton, le regard, et dans sa détermination à ne plus jamais se laisser opprimer.

https://www.facebook.com/1033904740/videos/1386428131950023

Rédaction Kabyle.com
Rédaction Kabyle.com
Articles: 614

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.