Kabyle.com - A la une

Un voyage dans le temps en Kabylie

Chaque fois que je retourne en Kabylie où j’ai vu le jour pour la première fois, tout mon corps vibre, en osmose avec la terre et tous ses éléments. Mes yeux brillent, mes oreilles deviennent des capteurs. Cette Kabylie envoûtante, si belle, fait partie de ma chair, de mes sens et malgré mon âge, je redeviens un enfant au milieu des miens.

Aujourd’hui n’est pas un jour comme un autre. Avec mon ami Samir Hamma, nous avons décidé de nous recueillir sur la tombe de mon ami Ameziane M’henni.

La première fois que je l’ai rencontré, c’était à l’occasion du concert que son père allait donner au palais des Sports de Paris ; il m’avait envoyé une invitation.

Shamy Chemini
16 décembre 2018
Photographie Tigzirt Tigzirt FB

"Parmi ceux qui fuient l'Algérie, les jeunes Kabyles sont majoritaires"

Parmi ceux qui fuient l'Algérie, les jeunes Kabyles sont majoritaires. Jusque-là, tout le monde fermait les yeux sur le phenomene. L'absence de rêve de se réaliser dans un pays qui tourne le dos à leurs droits élémentaires, à leur langue et leur identité, à leurs libertés publiques et politiques, les jeunes Kabyles n'ont pour solution que de tenter d'aller vivre ailleurs, au péril de leur vie.

08 décembre 2018
Ferhat Mehenni
Gilets jaunes Kabyles Français

Si LPari ar Brazilya


SI LPARI AR BṚAZILYA; AJILI AWṚAƔ, UL AZZGGAƔ I TEGRAWLA TAGREƔLANT TAMƔIDT

deg ussan-a ineggura ilul-d yiwen umussu aɣeṛfan di Fṛansa, win i semman Ijiliyen Iwṛaɣen. Aya meṛṛa yusa-d imi imḍebṛen n tmurt d wid id yessufɣen taẓeṭṭaṭ ɣaf lkaṛbiṛu. Tamurt n Fṛansa, deg ugafa ar unẓul tenhewwal ; aqfal n yibardan, tikliwin d tmesbaniyin am tida n Lpari id yeglan s umennuɣ ameqqṛan gar imesbaniyen d iɛeggalen n teɣlist yesqedcen takṛit d udebbuz mgal imesbaniyen.

05 décembre 2018
Amar Benhamouche
Un voyage dans le temps en Kabylie…

Un voyage dans le temps en Kabylie… (2)

De notre propre décision, avec notre militant photographe Samir Hamma, nous avons décidé de nous rendre en Kabylie afin d’être en contact direct avec nos militants de premier plan.

Ce voyage a été tenu secret, seuls le Premier ministre Zidane et le président Ferhat étaient informés. Avec Samir, nous nous sommes rendus à Bouzeguene, Ait Bouada, Azazga, Akbou, Tizi-Ouzou, Maraghna, Ifri, Alger, Tizi-Bouchene.

Nous nous sommes également rendus aux cimetières afin de rendre hommage à tous les militants morts pour l’indépendance de la Kabylie.

03 décembre 2018
Shamy Chemini
Lettre du président de la coordination universitaire du MAK au peuple kabyle

Lettre du président de la coordination universitaire du MAK au peuple kabyle

Pour vous tous mes amis ,mes frères de combat :

02 décembre 2018
Lounes Agh Si Said
Shamy rendant hommage sur sa tombe au colonel Mohand Akli Oulhadj

Un voyage dans le temps en Kabylie…

Prochainement, je ferai une série d’articles relatant mon voyage afin de communiquer mes impressions et surtout les messages qui m’ont été confiés par des militants du MAK de premier plan.

Une chose fait l’unanimité :

Tous les militant(e)s ou non militant(e)s, sympathisant(e)s, reprochent à la majorité des Kabyles vivant à l’étranger de ne pas faire leur devoir vis-à-vis de la Kabylie. Une fois la frontière franchie, ils oublient jusqu’à père et mère.

28 novembre 2018
Shamy Chemini
Université de Tubiret : rassemblement contre les violences faites aux femmes

Université de Tubiret : rassemblement contre les violences faites aux femmes

Le collectif des étudiantes libres de Bouira (Tuviret) appelle l'ensemble des étudiants et étudiantes à se mobiliser pour un grand rassemblement, ce mardi 27 novembre 2018 à 10 heure, à l'Université Mohand Oulhadj de Bouira. Cette action rentre dans le cadre de la célébration de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes. L'ordre culturel patriarcat, la mainmise de la religion dans la société, l'ordre politique et économique qui subordonne la femme et d'autres causes qui sont derrière la dégradation de la situation de la femme en Algérie et en Kabylie.

25 novembre 2018
Amar Benhamouche

A lire aussi

Matoub Lounès

L'inadmissible est survenu. Nous devons ostensiblement, nous arborer et dire fermement: Oui je suis Kabyle contre les agissements de ce pouvoir fantôme qui cherche à nous soumettre.

Afin de mieux nous assimiler...; de nous détruire et anéantir notre identité.

Rachid DIRI
Yvan TETELBOM, poète ambassadeur de son village AZEFFOUN à travers le monde

Trois jours de fête. Trois jours d'échanges, de ferveur et de communion.
 
C'est d'abord l'histoire d'un village kabyle. Un village très commun,  devenu par la volonté de ses habitants, lumière et inspiration.
 

Rédaction Kabyle.com